bible-notes.org

Pensées

Ces pensées, exprimées par différents serviteurs de Dieu, sont destinées à l'encouragement des lecteurs chrétiens.

Obéissance, soumission

Ayons toujours présent à l'esprit que notre grande affaire est d'obéir et de laisser les résultats à Dieu.

La propre volonté adapte la Parole aux actes ; l'obéissance, au contraire, adapte les actes à la Parole.

Ce qu'il faut aux croyants, c'est qu'ils soient amenés à trouver leur joie à accomplir la volonté de Dieu comme d'autres trouvent leur plaisir à faire leur propre volonté.

Si vous vous sentez sous une contrainte quant au service pour le Seigneur, soumettez entièrement votre volonté à Dieu pour qu'Il rende vos désirs et vos affections conformes à sa volonté « bonne, agréable et parfaite » (Rom. 12 : 2).

Lorsque notre coeur s'écarte du Seigneur, nos pieds s'éloignent rapidement du chemin de l'obéissance à ses commandements.

Plus nous devenons conscients de la vie de Christ en nous, plus notre désir de lui obéir croît en nous.

Dès que notre âme est sanctifiée, elle l'est dans l'obéissance et dans le chemin de la dépendance : elle en a fini avec sa propre volonté.

Apprenons à dire au Seigneur : Je ne sais pas ce que tu veux, mais me voici pour faire ta volonté. Telle était l'obéissance sans réserve du Seigneur.

Il est possible que nous n'ayons pas ce que nous désirons, mais nous recevons en tout cas ce que Dieu juge être pour nous le meilleur.

Le vrai chrétien obéit parce qu'il aime, il aime parce qu'il est aimé.
Veillons à ne pas nous détourner du chemin de l'obéissance, chemin étroit mais toujours sûr, quelquefois rude mais toujours heureux.

Chaque pas dans le chemin de l'obéissance est accompagné de bénédictions réelles, parce que l'obéissance est le fruit de la foi et que la foi nous associe à Dieu et nous introduit dans une communion vivante avec Lui.

L'enfant de Dieu n'est pas seulement joyeux de son pardon ; mais il est joyeux de faire la volonté du Père. C'était la joie de Christ.

Nous faisons la volonté de Christ, non pour être sauvés, mais parce que nous le sommes. Les Lévites servaient dans le tabernacle, non pour devenir Lévites, mais parce qu'ils l'étaient, en vertu du privilège que Dieu leur avait conféré.

Ne craignons pas d'obéir à la volonté de Dieu. Il ne faut jamais reculer devant les conséquences de cette volonté.

L'obéissance nous rapproche de Dieu et nous place ainsi dans la lumière. L'obéissance nous rend intelligents.

Une âme ignorante, mais fidèle, est plus avancée que celle qui, connaissant plus de vérité, est infidèle. On peut trouver de la joie à entendre la Parole ; mais cette joie n'est rien, si la Parole ne se réalise pas en nous et si nous n'avons pas une communion habituelle avec le Seigneur. On peut être joyeux de savoir Christ notre berger, mais à quoi cela sert-il si on ne le suit pas ?