Saisir la vie éternelle

bible-notes.org

Imprimer ou partager la page :

SAISIR LA VIE ETERNELLE


« Saisis la vie éternelle, pour laquelle tu as été appelé » (1 Tim. 6 : 12).
« Qu’ils soient riches en bonnes œuvres… afin de saisir ce qui est vraiment la vie » (1 Tim. 6 : 18-19).

            Le Fils de Dieu est venu sur la terre pour donner la vie éternelle à tous ceux qui croient en lui (Jean 3 : 36). Lui-même a déclaré : « Moi, je suis le chemin, et la vérité, et la vie » (Jean 14 : 6), et Il a dit à son Père : « La vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus Christ » (Jean 17 : 3). En acceptant par la foi en Jésus Christ le salut que Dieu nous offre, nous avons reçu la vie éternelle. « Dieu nous a donné la vie éternelle, et cette vie est dans son Fils » (1 Jean 5 : 11). L’apôtre Jean considère la vie éternelle comme notre possession actuelle : « Tout cela, je vous l’ai écrit afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au nom du Fils de Dieu » (1 Jean 5 :13). Nous entrons dès maintenant en communion avec le Père et le Fils (1 Jean 1 : 3), et notre joie est « complète » (v. 4).
            Timothée était pourtant exhorté par l’apôtre Paul à « saisir la vie éternelle » pour laquelle il avait été appelé. Certes, il possédait déjà une vie « en abondance » donnée par Jésus à chacune de ses brebis (Jean 10 : 10). Mais en s’adressant ainsi à Timothée, Paul l’engage à goûter cette vie dans sa plénitude glorieuse : il sait que la vie éternelle l'attend au ciel. Il dit aux Romains : « Maintenant, affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez… pour aboutissement la vie éternelle » (6 : 22). Cet apôtre place donc plutôt cette vie devant nous comme un but à « saisir » résolument par la foi.
            Paul demande encore à Timothée d’ordonner aux riches de ne pas mettre leur confiance dans leurs richesses, mais en Dieu ; ils doivent être « prompts à donner, généreux » (1 Tim. 6 : 17-18). En administrant leurs biens terrestres pour la gloire de Dieu, ils acquerront d'autres richesses, bien meilleures : ils s’amasseront un « trésor dans le ciel » et ils saisiront « ce qui est vraiment la vie ». La vraie vie ne se trouve pas dans les plaisirs que peut procurer l’argent, mais dans la connaissance de Jésus comme notre Sauveur personnel, mort sur la croix pour régler la question du péché qui nous éloignait de Dieu, et comme notre Seigneur qui nous conduit dans le chemin qu'Il a préparé pour nous. « Lui est le Dieu véritable et la vie éternelle » (1 Jean 5 : 20).
            Avons-nous « saisi ce qui est vraiment la vie » ? Notre marche journalière en donne-t-elle la preuve devant tous ?


« Le Seigneur est proche» (14-11-2017)-  www.labonnesemence.com