bible-notes.org

Imprimer ou partager la page :

Le chemin de Dieu


            « Fais-moi connaître tes voies, ô Éternel ! enseigne-moi tes sentiers… Qui est l’homme qui craint l’Éternel ? Il lui enseignera le chemin qu’il doit choisir » (Ps. 25 : 4, 12

            David, un homme selon le cœur de Dieu (Act. 13 : 22), avait le désir sincère d’être conduit dans les voies de Dieu et non dans les sentiers de son propre choix. En fait, la requête de David : « Fais-moi connaître » (ou montre-moi), résulte d’une communion étroite avec l’Éternel.
            Le mot chemin est employé pour la première fois dans l’Écriture dans l’expression « le chemin de l’arbre de vie » (Gen. 3 : 24). Dieu avait la pensée de conduire l’homme dans ce chemin, mais à cause de la chute d’Adam et Ève, Il a dû fermer l’accès à l’arbre de vie. C’est seulement par la venue et l’œuvre de notre Seigneur Jésus – c’est-à-dire sa mort et sa résurrection – qu’un tel chemin vers Dieu a été ouvert pour ceux qui se repentent et qui croient. Ce chemin nouveau et vivant donne accès jusqu’au ciel même (Héb. 10 : 20). Christ lui-même est ce chemin. Le Seigneur Jésus l’a expliqué à ses disciples : « Moi, je suis le chemin, et la vérité, et la vie ; personne ne vient au Père si ce n’est par moi » (Jean 14 : 6).
            Il est aussi le Maître qui fait connaître ses voies, qui nous instruit et nous fait marcher dans ses sentiers. Dans le Psaume 25, David priait justement pour être guidé – ou conduit – dans la vérité. Dans les deux versets : « Fais-moi marcher dans ta vérité » (v. 5) et « Fais-moi connaître tes voies » (v. 4), les termes employés dérivent du mot chemin qu’on trouve dans l’expression : « le chemin de l’arbre de vie ».
            Nous voyons ainsi le lien étroit entre le chemin que Dieu a ouvert pour le croyant et la marche du croyant dans ce chemin. Pour cela, nous avons besoin des enseignements divins et d’une main qui nous conduise. C’est là que la crainte du Seigneur intervient. Elle exige obéissance, dépendance, communion ; il faut que le regard soit fixé sur Dieu, afin de pouvoir marcher avec Lui. C’est ce que le Seigneur Jésus a toujours fait sur la terre. Suivons-Le !

                        Jour après jour, Seigneur, enseigne-moi ;
                        
Garde mon faible cœur bien près de toi.
                        
Que dans un chemin droit je marche par la foi,
                        
Les yeux fixés sur toi, mon Rédempteur !

 

D’après A. E. Bouter - « LE SEIGNEUR EST PROCHE » (13-11-2014) – www.labonnesemence.com


 

Au cours des prochaines semaines, nous proposerons la lecture de plusieurs articles concernant le sujet des voies de Dieu et des voies de l’homme.