Méditations suivies : Vue d'ensemble de la Parole de Dieu (3)

bible-notes.org

Imprimer ou partager la page :
 
VUE D'ENSEMBLE DE LA PAROLE DE DIEU (3)


 
 1- Deux Testaments, une seule Ecriture 
 2- L'Ancien Testament dans le Nouveau 
 3- Le Nouveau Testament dans l'Ancien
 4- De l'Ancien Testament au Nouveau 
 5- Les types, représentations et images du Seigneur Jésus dans l'Ancien Testament
 


LA PAROLE DE DIEU :   Les liens entre l'Ancien Testament et le Nouveau Testament
                                          Les types, représentations et images du Seigneur Jésus dans                                                  l'Ancien Testament
 
 
 
1- Deux Testaments, une seule Ecriture :
 
 
                        1-1 : Deux parties distinctes
 
            Les mots "testament" et "alliance" sont les mêmes en grec, comme nous le confirme la note en Héb. 9 : 16, et la Parole envisage dans ce passage les deux sens. Mais on peut se demander si le nom que nous donnons ainsi aux deux parties de la Parole est bien adapté.
            Ces deux parties (Ancien Testament [AT] et Nouveau Testament [NT]) ont été formées de manière différente, on ne sait d'ailleurs pas exactement comment, mais Dieu a veillé sur sa Parole :
                        - leur longueur est différente
                        - les périodes concernées sont différentes
                        - le cadre est différent.
            Toutefois l'unité de l'ensemble est affirmée par la Parole elle-même : 1 Tim. 5 : 18 ; 2 Pier. 3 : 16 ; Col. 1 : 25.
 
 
                        1-2 : La même Parole
 
            C'est la Parole de Dieu, et il y a un seul Dieu, elle est écrite par l'Esprit (2 Pier. 1 : 21 ; Jean 14 : 26 ; 15 : 26 ; 16 : 13 ; 1 Cor 2 : 10), et il y a un seul Esprit.
            Elle est complète : Col. 1 : 25
            Elle nous est entièrement destinée : 1 Cor. 9 : 9 ; 2 Tim. 3 : 16
            Mais elle ne peut être connue que par révélation : 1 Cor. 2 : 11 ; il est donc nécessaire d'être conduit pour la comprendre : Luc 2 : 4, 27 ; Act. 8 : 31 ; Jean 16 : 13.
 
 
                        1-3 : Entièrement pour nous
 
            On schématise souvent en affirmant que :
 
                        - l'AT est pour les Juifs et le NT pour nous
                        - l'AT serait pour autrefois et le NT pour maintenant (Héb. 8 : 13).
                        - l'AT présente la loi et le NT la grâce.
 
            Il n'en est pas exactement ainsi : tout est imbriqué, et Dieu veut nous comprendre sa pensée par la Parole tout entière, Il veut nous faire connaître sa volonté (Col. 1 : 9-10), plutôt que de mettre un manuel de vie chrétienne entre nos mains.
 
 
 
 
2- L'Ancien Testament dans le Nouveau :
 
                        2-1 : Le Saint Esprit donne l'exemple
 
            On ne peut donner que quelques exemples, car l'unité de l'Ecriture n'est pas seulement affirmée, elle est visible partout, par la façon dont l'Esprit introduit l'AT dans le Nouveau ; il le fait même quelquefois d'une manière qui va bien au-delà de ce que nous oserions faire. Nous avons ainsi des exemples de la façon dont nous pouvons appliquer l' Ancien Testament.
            La pensée de Dieu n'a pas changé, même s'Il a parlé de plusieurs manières ; c'est pourquoi les Béréens, qui étaient des Juifs, pouvaient examiner à la lumière de l'AT la véracité de ce que Paul leur annonçait (Act. 17 : 11).
 
            Les références sont permanentes, en particulier :
                        - dans les Hébreux, car il s'agit de démontrer à des croyants issus du judaïsme que l'AT préparait ce que le NT nous donne
                        - dans Matthieu, pour prouver l'accomplissement de l'Ecriture
                        - dans les Romains, pour montrer que la pensée de Dieu, en particulier concernant la justification, n'a pas varié.
 
 
                        2-2 : Références explicites
 
            Elles sont parfois utilisées de manière surprenante :
                        - Matt. 1 : 23 : Jésus et Emmanuel
                        - Matt. 2 : 15 : la transposition d'Israël au Seigneur
                        - 1 Cor. 9 : 9 et 1 Tim. 5 : 18
                        - Les citations d'Osée en Rom. 9 et 1 Pier. 2 : 10.
 
            Elles sont quelquefois transformées ou adaptées (par le biais des Septante) :
                        - Es. 52 : 7                   => Rom. 10 : 15
                        - 1 Chr. 1 : 13                => 2 Cor. 6 : 18
                        - Ps. 40 : 6                   => Héb. 10 : 5
                        - Gen. 47 : 31                => Héb. 11 : 21
            Chaque fois, il y a pourtant une intention significative.
 
            Elles peuvent même être tronquées (Luc 4 : 19 ; Matt. 15 : 8 ; 1 Cor. 2 : 9) d'une manière instructive.
 
 
                        2-3 : Références implicites
 
            Elles sont innombrables : impossible de comprendre l'Apocalypse sans l'éclairage d'Esaïe, d'Ezéchiel, de Daniel et de Zacharie.
            Quelques exemples :
                        - Dan. 12 : 3      => Matt. 13 : 43
                        - Dan. 7 : 13      => Zach. 12 : 10 => Apoc. 1 : 7
                        - Es. 33 : 18      => 1 Cor. 1 : 20.
 
            Il est toujours important d'examiner le contexte : cela aide à mieux saisir l'intention de Dieu dans la citation. Par exemple, le but de Dieu en 1 Cor. 1 : 20 en mettant de côté la sagesse des sages, est de faire voir le roi dans sa beauté.
 
            La citation apporte toujours quelque chose de plus que le passage initial.
 
 
 
                        2-4 : Scènes évoquées
 
            On a souvent dit que l'AT était le livre d'images du NT présentant ainsi un aspect accessible même aux petits enfants. Comme pour les paraboles, celui qui s'approche pour recevoir des explications de la part du Seigneur, est richement instruit par les images de l'AT.
 
            Héb. 11 ; 1 Cor. 10 (considérez Israël selon la chair) ; la reine de Sheba, Jonas, Naaman, l'histoire de Melchisédec... Remarquons l'importance de la façon dont les faits sont rapportés par la Parole (Héb. 7 : 2-3 : sans père, sans mère, sans généalogie...) ; le jour des propitiations (Héb. 9) ; Agar et Sara (Gal. 4 : 21-31)...
 
 
                        2-5 : Les "types" (voir § 4)
 
            On ne trouve ce terme en français que dans la première épître aux Corinthiens (10 : 11) mais le même mot grec est en général traduit par modèle.
 
            Nous avons de nombreux types du Seigneur, concernant certains aspects de sa Personne, chez des hommes de l'AT. Nous mentionnerons aussi des types de son oeuvre.
 
                        2-6 : Mots, expressions
 
                                    - Le "propitiatoire" : Rom. 3 : 25 => Ex. 25
                                    - Le "royaume" : Dan. 7
                                    - Les "reins ceints" : 1 Pier. 1 : 13 => Ex. 12 (Pâque)
 
 
 
 
3- Le Nouveau Testament dans l'Ancien
 
            Il faut rester sobres (Tite 2 : 6). Mais il est clair que le NT est annoncé dans L'AT (1 Pier. 1 : 11), et nous devons le sonder (Jean 5 : 39).
 
            La Genèse contient déjà tout en germe : il est d'ailleurs toujours important de se référer à la première mention que Dieu fait d'un certain sujet : le Seigneur le rappelle à propos du mariage en Matt. 19 : 8.
 
            Citons par exemple :
                        - la première mention de la grâce en Gen. 6 : 8
                        - celle de l'amour en Gen. 22 : 2 (la seconde est en Gen. 24, et ainsi la Parole relie de façon remarquable l'amour divin et l'amour conjugal)
                        - celle de l'adoration, et du lieu convenable pour l'exercer : en Gen. 22 également.
 
            Le NT appelle un mystère ce qui n'était encore qu'esquissé dans l' AT et qui nous est révélé maintenant : 1 Tim. 3 : 16 ; 1 Cor. 15 : 51 ; Eph. 3 : 9 ; Eph. 5 : 32 ; Marc 4 : 11...
            Maintenant ces mystères ne sont plus cachés, ils sont connus : Col. 2 : 2 ; Eph. 3 : 3 ; 1 Cor. 4 : 1 ; 1 Cor. 2 : 7-12.
 
            Faisons attention, à la lecture de l' AT, de bien distinguer les dispensations ; cherchons à discerner si Dieu présente des parallèles ou des contrastes.
 
            Il ne s'agit pas de lire avec une sagesse humaine, elle ne peut pas entrer dans les choses profondes de Dieu (1 Cor. 2 : 10) ; mais il ne faut pas se contenter non plus de lait (Héb. 5 : 12-13).
 
 
 
 
4- De l'Ancien Testament au Nouveau :
 
 
            N'allons pas en sens inverse ! La révélation a été progressive, elle est maintenant complète, et nous avons à comprendre ce que l'AT peut nous apprendre, en nous souvenant que ce qui était matériel est maintenant devenu spirituel (Jean 4 : 23), ce qui était terrestre est pour nous céleste, ce qui était pour le peuple Israël est maintenant en partie au moins pour l'Eglise.
 
 
            Le contexte d'un verset, n'est pas seulement le chapitre, ni même le livre dans lequel il se trouve, c'est la Parole tout entière.
            L'Ecriture est infinie, plus nous la sonderons, plus nous y découvrirons de merveilles : 1 Cor. 8 : 2 et 1 Cor. 13 : 12.
 
 
 
5- Les types, représentations et images du Seigneur Jésus dans l'Ancien Testament
 
            Ce sujet est le coeur de l'Ecriture. En cherchant à avoir une vue d'ensemble de la Parole de Dieu, nous avons, en quelque sorte, visité un palais et ses chambres (Cant. 1 : 4). Maintenant, arrivés dans les appartements du Roi, nous faisons la connaissance du divin Propriétaire. La Bible est un livre centré sur une personne : Jésus Christ.
            Dieu nous parle déjà de Lui dans l'AT, comme s'il était "pressé" de le faire. La première allusion évidente à Christ se trouve en Genèse 1 : 3 : "Dieu dit". C'est le "logos", la Parole, Christ (voir Jean 1). Ces diverses allusions à Christ sont imagées, voilées... C'est un langage pictographique.
 
"La lumière spirituelle émise par les patriarches, les rois et les prophètes converge vers Jésus Christ, pour être ensuite renvoyée sur le pur et puissant miroir des Evangiles" (ASL).
 
 
                        5-1 : Quelques termes que l'Ecriture emploie
 
                                   - "Type" = modèle (1 Cor. 10 : 11).
                                   - "Ombre" = Héb. 8 : 5 et 10 : 1 ; Col. 2 : 17 = les contours d'une ombre peuvent être très nets, mais l'on ne voit pas les traits de la personne.
                                   - "Figure" = Héb. 8 : 5 et 9 : 9.
                                   - "Image" = Héb. 9 : 23, ce sont des représentations, des symboles, mais sans parole.
 
            L'Ancien Testament est le premier "vocabulaire" adressé par Dieu à l'homme, encore "en bas âge" (Gal. 4 : 3).
 
            L'Ancien Testament nous présente "la lettre", le Nouveau Testament "l'esprit" de la lettre, c'est-à-dire la substance spirituelle : 2 Cor. 3 : 6 ; Col. 2 : 17.
           
 
                        5-2 : Chercher le Seigneur Jésus Christ dans l'Ancien Testament
 
 
            Nous sommes encouragés à rechercher le Seigneur Jésus Christ, déjà dans l'AT :
 
                        - Jean 5 : 39 : « Sondez les écritures... ce sont elles qui rendent témoignage de moi ».
                        - Luc 24 : 27 : « Et commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliquait, dans toutes les écritures, les choses qui Le regardent ».
 
 
Méditons dans nos coeurs sur sa vie extraordinaire, de la crèche à la croix. Méditons sur sa place et son rôle, actuels et futurs.
 
            "Mes yeux ont vu ton salut" (Luc 2 : 30) :
                        - dans l'Ancien Testament                     =>        un salut préparé ou
                                                                                              annoncé
                        - dans les Evangiles                              =>        un salut révélé
                        - dans les Actes des apôtres                  =>        un salut propagé
                        - dans les épîtres                                 =>        un salut expliqué
                        - dans l'Apocalypse                               =>        un salut consommé.
 
 
 
                        5-3 : Représentations du Seigneur dans l'Ancien Testament 
 
            Cherchons maintenant quelques représentations du Seigneur dans l'AT, dans les divers éléments de la Création : personnes, astres, objets, animaux... Aucune d'elles ne sera véritablement complète car Il les transcende toutes. « Nul ne connaît le Fils, si ce n'est le Père » (Matt. 11 : 27).
 
 
Le Seigneur Jésus                                Les représentations de l'Ancien Testament
 
 
- Son humanité                                       - L'arche (Ex. 25) de bois de sittim (Es. 53 : 2)
    et sa divinité                                          et d'or (Apoc. 21 : 11)
                                                           - La manne sur la rosée (Ex. 16)
                                                           - Joseph, envoyé pour aller voir ses frères ;
                                                               ceux-ci  auront à raconter "toute la gloire" 
                                                               de Joseph à leur père.
 
- La conception miraculeuse                      - Farine pétrie avec de l'huile (Saint Esprit) 
      du Seigneur                                           dans l'offrande de gâteau (Lév. 2)
 
- Son enfance                                        - L'enfance de plusieurs hommes de Dieu :
                                                               Samuel, Joseph, David, Daniel (resté pur dans
                                                                      le monde)
                                                           - L'agneau pascal gardé du 10ème au 14ème
                                                                       jour du mois (Exode 12). 
                                                           - "L'homme m'a acquis comme esclave dès ma
                                                                        jeunesse" (Zach. 13 : 5)
                                                           - Sa pauvreté : "un homme pauvre [et]
                                                                        sage" (Ecc. 9 : 15)
 
- Son ministère                                       - Joseph (son nom en Gen. 41 : 45 ; son rôle :
                                                                   45 : 45),
                                                           - Moïse (au désert 40 ans) et David envers
                                                                   leurs frères
                                                           - Elie : son ministère de vérité : il sort de
                                                                    l'anonymat, après une enfance
                                                                    inconnue, sans précisions sur sa
                                                                    généalogie.
                                                           - Elisée : le ministère de la grâce
                                                          
- Ses miracles                                        - Les miracles opérés par Moïse, Elie,
                                                                                Elisée : résurrections, multiplication de
                                                                   nourriture, guérisons de lépreux, mais
                                                                   pas de recouvrement de la vue
                                                           - Seul miracle de jugement : => le figuier séché
                                                                   =>  Elisée : enfants dévorés par un ours
 
- Ses souffrances pendant                        - Les souffrances de Joseph, Moïse (Act. 7 :
      son ministère                                                 25),
                                                           - David, et Jérémie, rejetés par leurs frères
                                                           - La cuisson au four, sur la plaque, dans la  
                                                               poêle de l'offrande de gâteau (Lév. 2 : 4-7)
                                                           - La myrrhe
 
- Les souffrances à                                 - Le serviteur hébreu, qui ne veut pas "sortir
    Gethsémané (Héb. 5 : 7)                               libre"   (Ex. 21)
                                                           - La fille de Jephté devant le sacrifice (Jug.
                                                                    11 : 36-37)
                                                          
 
- Sa Croix                                              - Le sommeil et la blessure d'Adam (Gen. 1 : 21)
                                                           - Le talon brisé (Gen. 3 : 15)
                                                           - Les bêtes immolées pour revêtir Adam et Eve
                                                                       (Gen. 3 : 21)
                                                           - La mort d'Abel (Gen. 4 : 8)
                                                           - Le "sacrifice" d'Isaac (Gen. 22)
                                                           - Joseph dans la citerne et dans la fosse
                                                                       (Gen. 37 : 24 et 39 : 20)
                                                           - L'Agneau pascal égorgé (Ex. 12)
                                                           - La traversée de la mer Rouge (Ex. 14)
                                                           - Le rocher frappé (Ex. 17)
                                                           - L'oreille percée du serviteur hébreu (Ex. 21)
                                                           - L'autel d'airain du tabernacle (Ex. 27)
                                                           - Les quatre sacrifices de Lévitique 1 à 4
                                                           - L'oiseau sacrifié lors de la purification du
                                                                lépreux (Lév. 14)
                                                           - Le serpent d'airain élevé dans le désert (Nom.
                                                                21)
                                                           - La traversée du Jourdain (Jos. 3)
                                                           - Le bois préparé pour Mardochée (Est. 5 : 14)
 
 
- Sa mort                                              - Le sommeil d'Adam (Gen. 1 : 21)
                                                           - Joseph dans la citerne (Gen. 37)
                                                           - La verge d'Aaron sèche au départ comme les
                                                                  autres verges (Nom. 17)
                                                           - La génisse rousse brûlée (Nom. 19)
                                                           - Samson, enfermé dans Gaza (Jug. 16 : 2)
                                                           - Jonas dans le ventre du cétacé (Jonas 2 : 1)
                                                           - Jérémie et Daniel dans une fosse
                                                           - Jérémie, victime innocente (Jér. 11 : 19 et
                                                                   Lam. de Jér.)
                                                           - Le grain de blé tombant en terre (Jean 12)
 
 
 
- Sa résurrection                                    - Isaac épargné (Gen. 22 ; Héb. 11 : 19)
                                                           - La sortie en traversant la mer Rouge (Ex. 14 et
                                                                 15)
                                                           - La gerbe des prémices (Lév. 23 : 10-14)
                                                           - L'arche faisant le chemin de trois jours (Nom.
                                                                 10 : 33)
                                                           - L'arche (entrant et) sortant du Jourdain
                                                           - Le bâton d'amandier qui fleurit (Nom. 17)
                                                           - Samson se levant au milieu de la nuit et
                                                                  arrachant les portes de Gaza (Jug. 16).
                                                           - Les résurrections :
                                                                     - du fils de la veuve de Sarepta (1 Rois
                                                                          17)
                                                                     - du fils de la femme de Sunem (2 Rois 4)
                                                                     - de l'homme qui touche les os d'Elisée
                                                                                  (2 Rois. 13 : 21)
                                                           - Jonas, rejeté du cétacé.
                                                           - Le temple détruit et rebâti en 3 jours.
 
- Sa victoire sur Satan                             - La tête du serpent brisé (Gen. 3 : 15)
                                                           - Samson terrassant un lion dans les vignes de
                                                                  Thimna (Jug. 14: 5)
                                                           - David terrassant Goliath (1 Sam. 17)
                                                           - Haman pendu au bois (Est. 7 : 10)
 
- Sa glorification                                     - Joseph élevé sur le trône de l'Egypte (Gen.
                                                                    41 : 42-43)
                                                           - L'oiseau vivant s'élevant dans les airs avec les
                                                                       traces de sang (Lév. 14)
                                                           - David élevé
                                                           - Elie montant au ciel (2 Rois 2 : 11)
                                                           - Daniel élevé à des postes d'honneur (Dan. 2 :
                                                                      48 et 5 : 29)
 
- Son service actuel
 
             . Le Sacrificateur :                    
                 (Melchisédec)                        - il présente les offrandes de son peuple
              intermédiaire entre Dieu
                 et son peuple                        - il a de l'indulgence et de la sympathie
                                                           - il représente son peuple devant Dieu (12
                                                                  pierres sur la poitrine et les épaules)
                                                           - il intercède (à l'autel d'or)
 
             . L'Avocat :                               - il parle pour la défense de son peuple (Zach.
                                                                 3)
                                                           - Moïse, Samuel, Salomon, Daniel priant pour le
                                                                 peuple
 
             . Le Berger                                - David
 
             . Celui qui nourrit                        - Joseph : Gen. 41
 
 
- Son retour pour prendre                         - Isaac sortant dans les champs à la rencontre
        l'Eglise                                                 de Rebecca (Gen. 24)
 
 
- Jugeant ses ennemis                             - Benjamin, un loup qui déchire (Gen. 49 : 27)
                                                           - David, assujettissant ses ennemis (1 Chr. 22 :
                                                                  8)
                                                           - Salomon, au début de son règne (1 Rois 2)
                                                           - Elisée, maudissant les enfants (2 Rois 2 : 24)
 
 
- Sa domination millénaire                         - Le grand luminaire dominant le jour (Gen. 1 :
                                                                 16)
                                                           - Adam dominant sur la création (Gen. 1 : 26 et
                                                                 28)
                                                           - Joseph glorieux, dominant sur l'Egypte (Gen.
                                                                45 : 8)
                                                           - Salomon dominant sur tous les royaumes
                                                                (1 Rois 4 : 21 et 24)
                                                           - Mardochée, "l'homme que le roi se plaît à
                                                                 honorer" (Est. 8. 15 ; 9 : 3-4 ; 10 : 2-3)
                                                           - Zorobabel (Aggée 2 ; Zach. 3)
                                                           - Le soleil de justice (Mal. 4 : 2).
 
 
 
 
            Par leur éloquence et leur richesse, toutes les figures employées par la Bible nous enseignent, dès l'Ancien Testament, quant aux conseils et aux voies de Dieu. Puissions-nous ne pas négliger la recherche de leur signification, en demandant à Dieu de nous conduire par son Esprit et de nous garder de toute interprétation qui ne serait pas en accord avec sa pensée.
            Nous avons noté, en particulier, quelques-uns des nombreux types qui présentent divers aspects de la personne du Seigneur Jésus et de son oeuvre glorieuse et magnifique, ainsi que les conséquences de celle-ci.
            Continuons à sonder les Ecritures et que nos yeux soient ouverts afin d'en découvrir toutes les merveilles (Ps. 119 : 8) ; elles rendent témoignage de Christ et nous font contempler par la foi sa gloire.
            En attendant de lui être semblables et de Le voir comme Il est (1 Jean 3 : 2), nos coeurs, comme celui de Néhémie, trouveront leur joie dans sa Parole (Jér. 15 : 16). Notre amour « abondera en connaissance et toute intelligence... étant remplis du fruit de la justice, qui est par Jésus Christ à la gloire et à la louange de Dieu » (Phil. 1 : 9-11).
 
 
 
                        O Dieu, ta Parole recèle
                        Le trésor le plus précieux,
                        Car ton Esprit nous y révèle
                        Jésus, le seul chemin des cieux.
 
                        Ta Parole est notre richesse,
                        Elle est la sûre vérité,
                        Accessible à notre faiblesse
                        A travers son immensité.
 
                        Ta Parole à ton Fils lui-même
                        Veut sans cesse attacher nos coeurs,
                        Dévoilant les gloires suprêmes
                        De la Personne du Seigneur.