Lisez la Bible (6)

bible-notes.org

Imprimer ou partager la page :

LISEZ LA BIBLE (6)


La force de la Parole de Dieu
La puissance de la Bible à l'usage
Une expérience de la puissance de la Parole de Dieu



La force de la Parole de Dieu

            « La parole du Seigneur croissait et montrait sa force » (Act. 19 : 20).
            « Les paroles que moi je vous ai dites sont esprit et sont vie » (Jean 6 : 63).
            « Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas » (Marc 13 : 31).
            « La parole du Seigneur demeure éternellement » (1 Pier. 1 : 25).


            La Bible, aujourd'hui traduite au moins en partie en plus de 2 000 langues, est répandue chaque année dans le monde à des dizaines de millions d'exemplaires. Et partout où ce Livre passe, il produit des effets extraordinaires. La Bible nous fait connaître les pensées de Dieu, la sagesse de Dieu, l'amour de Dieu ; elle nous pénètre, façonne notre cœur et notre esprit, et nous montre comment vivre conformément à Sa volonté. Avez-vous jamais entendu quelqu'un vous dire : J'étais un pauvre buveur, la honte de ma famille et une plaie pour la société, mais je me suis mis à étudier les mathématiques, la botanique ou un livre de morale et depuis ce moment, j'ai complètement changé ?
            Eh bien ! nous pourrions trouver, non pas une, ni dix, ni cent, mais des milliers de personnes qui vous diraient : J'étais malheureux, tourmenté, sans espoir, jusqu'au jour où j'ai connu la merveilleuse puissance de ce livre. Il a changé ma vie, j'ai été délivré de mes vices, et la paix est entrée dans mon cœur et dans mon foyer.
            C'est un miracle que la Bible accomplit journellement. Pensons-nous vraiment que les « progrès de la civilisation » vont nous apporter les mêmes résultats ? Et même si nous sommes ce qu'on appelle de « braves gens », nous sommes tous pécheurs devant Dieu et avons tous besoin d'un Sauveur.
            Lisons la Bible avec persévérance, humilité et prière.


La puissance de la Bible à l'usage

            « Vous... êtes régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la vivante et permanente parole de Dieu » (1 Pier. 1 : 23).

            Le physicien italien Volta, qui vécut de 1745 à 1827, fit d'importantes découvertes sur l'électricité. Comme il parlait un jour de ses expériences à un groupe de savants, on lui fit remarquer : Il est bien intéressant, votre fluide, mais on ne voit guère à quelles fins il pourrait être utilisé. - C'est à l'usage que se révélera sa puissance, répondit Volta.
            L'avenir lui a donné raison ; nul ne le contestera. Il en est ainsi de la Bible. C'est à l'usage que se révèle sa puissance. Elle a changé l'histoire et elle a encore beaucoup à dire à notre génération. Elle demeure le livre le plus traduit et le plus répandu. C'est le livre qui transforme une vie pour le bien, lorsque son message est reçu. Sa lecture change les manières de voir, purifie les consciences, communique le remède divin aux souffrances si variées des humains, apporte la réponse aux questions les plus angoissantes. Encore faut-il en faire usage, en la mettant en pratique, pour que sa puissance se révèle dans notre vie. Car la Bible est une semence qui porte en elle la vie de Dieu. Quand nous la recueillons dans un coeur qui aspire à cette vie, elle germe et porte du fruit. Lire la Bible avec foi nous met en contact avec Dieu et nous apporte ainsi la paix, et un bonheur profond car Dieu est la source de la vie. Il est le Dieu bienheureux et le Dieu de paix. Une question : Ai-je ouvert ma Bible aujourd'hui ?


Une expérience de la puissance de la Parole de Dieu

            « La parole de Dieu est vivante et opérante, plus pénétrante qu'aucune épée à deux tranchants... elle discerne les pensées et les intentions du cœur » (Héb. 4 : 12).

            Alors que j'aide un ami sur un stand biblique dans une foire, un jeune couple m'aborde. L'un et l'autre ont une certaine connaissance de la Bible, mais ils adhèrent à un mouvement spirituel qui nie que l'homme est coupable devant Dieu. Au cours de la conversation, l'homme dirige son regard sur une grosse Bible ouverte sur le stand, et lit un verset à haute voix : « Mon fils, cesse d'écouter l'instruction qui fait errer loin des paroles de la connaissance » (Prov. 19 : 27). Un peu provocant, il me demande : Qu'est-ce que cela veut dire ?
            Lentement, je prends ma Bible pour lui citer quelques paroles de Jésus et lui montrer la valeur de sa mort pour le pardon des péchés. Mais il m'arrête abruptement : Non, n'allez pas chercher des versets partout dans la Bible. Répondez-nous par la page devant nous ! - Alors, à mon tour, je baisse le regard sur la Bible ouverte et je tombe sur ce verset : « Qui dira : J'ai purifié mon cœur, je suis net de mon péché ? » (Prov. 20 : 9). Paisiblement, je lui demande de le lire. Et il le fait à haute voix, puis… c'est le silence. Le jeune homme est immobile, sans parole. Il fait signe à la jeune fille qui continuait à contester et ils partent immédiatement.
            La Parole de Dieu avait touché sa conscience, elle lui avait montré son état devant Dieu. Allait-il recevoir le pardon par Jésus Christ ? Alors il serait pur de tout péché, et cela pour l'éternité.

__________________________________

            Quelle leçon pour ce jeune homme de réaliser soudain qu'il n'était pas pur devant Dieu ! Et pourtant, je crois que c'est moi qui ai reçu la plus grande leçon. En effet, depuis quelque temps j'aidais, un peu timidement, un ami à tenir un stand biblique et je me demandais si je ne devrais pas, moi aussi, faire comme lui. Mais j'hésitais par peur de ne savoir que répondre à mes interlocuteurs, surtout à ceux qui sont opposés à la foi. Or Dieu venait de me montrer que ce n'était pas par un effort intellectuel que je pourrais répondre aux besoins spirituels. Il fallait seulement que je m'attende paisiblement au Seigneur, en le priant continuellement dans mon cœur.
            Depuis ce jour, j'ai compris que le Seigneur m'appelait effectivement à le servir en présentant la Bible dans les lieux publics. Et depuis plus de quinze ans, il me soutient dans ce service.
            Peut-être avons-nous tendance à penser que c'est nous qui aidons le Seigneur dans son témoignage sur la terre. Mais c'est l'inverse qui est vrai. Le Seigneur est Celui qui répand l'évangile. Pour cela Il emploie ses serviteurs. Il les appelle, les instruit, les envoie et les soutient. C'est Lui qui est le premier, et c'est nous qui Le suivons. Il nous ouvre un chemin, et nous avons donc à rechercher constamment sa volonté. Il est patient et bon envers nous, et nous forme avec sagesse. Ne nous éloignons pas de Lui. Laissons-nous appeler, aujourd'hui même, à témoigner pour Lui !


Textes extraits de « La Bonne Semence » -  www.labonnesemence.com