Des pains pour Dieu

bible-notes.org

Imprimer ou partager la page :

Des pains pour Dieu


            « Vous prendrez garde à me présenter, au temps fixé, mon offrande, mon pain, pour mes sacrifices par feu, qui me sont une odeur agréable… On mangera pendant sept jours des pains sans levain… Vous offrirez… pendant sept jours, le pain du sacrifice par feu, d'odeur agréable à l'Eternel… Et au septième jour, vous aurez une sainte convocation ; vous ne ferez aucune œuvre de service » (Nom. 28 : 2, 17, 24-25).


            Symboliquement, nous avons ici Dieu glorifié et Christ remplissant de joie le cœur de Dieu. Il nous dit, à vous et à moi : Voilà ce que vous devez m'apporter. Dans votre vie spirituelle, vous devez tous les jours revenir à ceci : Christ le premier jour, Christ toute la semaine, et Christ le septième jour.
            Dans quelle mesure apportons-nous Christ à Dieu, dans l'intimité de notre chambre et dans nos maisons, comme aussi dans l'assemblée ? La semaine commence avec la liberté de Christ et se termine avec la liberté de Christ. En vérité, mon cœur est comblé par cette semaine de « pains sans levain ». Je peux me nourrir de Christ, et de rien d'autre que Lui. Je suis persuadé que si nous faisons cela, le niveau s'élèvera dans nos rassemblements. Vous pouvez dire que les frères sont très froids. Qu'en est-il des sœurs ? Dans quelle mesure nous aidons-nous les uns les autres ? Voilà la question, nous sommes tous concernés, ne l'oublions pas.
            Quand nous venons dans le rassemblement des croyants, chacun de nous est comme quelqu'un qui entre dans une chambre obscure, et y apporte une chandelle. Si la mèche est bien nettoyée, il y aura beaucoup de lumière, mais si ce n'est pas le cas, l'éclairage sera faible. Certains diront : Il a bien une chandelle, mais elle ne donne pas beaucoup de lumière. Tout croyant qui ne marche pas avec Dieu arrive au rassemblement de cette manière, et il est une entrave plutôt qu'une aide.
            Que dans sa grâce Dieu nous donne d'être comme des « luminaires » en bon état (voir Phil. 2 : 15). Et je suis sûr que si Christ est notre nourriture et si nos cœurs ne sont occupés que de Lui, il y aura pour Dieu ce que l'Esprit opère pour produire en nous le parfum, la beauté et les gloires du Seigneur Jésus Christ. Dieu nous a donné tout son amour, et maintenant Il nous donne l'occasion de Lui présenter ce qui est son « pain ». Que nous sachions répondre à une telle grâce !


W. T. P. Wolston - « LE SEIGNEUR EST PROCHE » (21/05/2018) –  www.labonnesemence.com