Confiance en soi

bible-notes.org

Imprimer ou partager la page :

Confiance en soi


(Pierre dit à Jésus :) « Seigneur, avec toi, je suis prêt à aller et en prison et à la mort » (Luc 22 : 33).

            Ces trois mots de Simon Pierre – « je suis prêt » - donnent l'explication de la chute qui a suivi. Simon les a prononcés juste après l’avertissement que le Seigneur venait de donner à tous ses disciples : « Satan a demandé à vous avoir pour vous cribler comme le blé » (v. 31). Simon Pierre aimait vraiment le Seigneur Jésus et il pensait certainement ce qu’il affirmait ainsi, mais il n’avait aucune idée de la faiblesse de la chair. Il devait encore apprendre « qu’en moi, c’est-à-dire en ma chair, il n’habite point de bien » (Rom. 7 : 18).
            Nous enorgueillir de notre force, même de notre force spirituelle, et avoir confiance en notre amour pour le Seigneur, voilà qui nous conduira sûrement vers la chute. Les Corinthiens étaient orgueilleux spirituellement et remplis de confiance en eux-mêmes ; l’apôtre Paul leur écrit :
« Que celui qui croit être debout prenne garde de ne pas tomber » (1 Cor. 10 : 12). La force qui se croit forte par elle-même est en réalité de la faiblesse, et la faiblesse qui sait qu’elle est faible est la vraie force. Si le secret de la chute de Pierre résidait dans ces mots : « je suis prêt », le secret pour en être préservé était de tenir compte des paroles du Seigneur : « Veillez et priez, afin que vous n’entriez pas en tentation ; l’esprit est prompt, mais la chair est faible » (Matt. 26 : 41).
            Nous ne pouvons pas triompher du péché ou de la puissance de Satan sans la puissance divine. Nous serons criblés si nous avons
« confiance en la chair » (Phil. 3 : 3). Il est touchant de voir que le Seigneur Jésus avait prié pour Pierre avant sa chute (Luc 22 : 32). Pierre devait apprendre que la chair ne pourrait ni le soutenir ni lui être d’aucun secours en face de la mort, et, bien qu’il soit tombé, sa foi n’a pas défailli. Remettons-nous chaque jour au Seigneur, à celui qui a le pouvoir de nous garder sans que nous bronchions (Jude 24).

                                                           B. Reynolds – « Le Seigneur est proche » (16-01-2013)

 
                       Tiens dans ta main, ta main puissante et forte,
                       Ton faible enfant qui seul ne peut marcher.
                       Vers toi, Seigneur, tout mon désir se porte ;
                       Sur mon chemin, garde-moi de broncher !
 
                       Tiens dans ta main mon âme tout entière,
                       Fais-moi, Jésus, savourer ton amour ;
                       Sois mon rocher, mon guide et ma lumière,
                       Ma confiance, ô Jésus, chaque jour !